Les chenilles Galleria Mellonella

Des larves de papillons pour nettoyer nos océans ?

C’est par hasard que Federica Bertocchini, Apicultrice amatrice, a découvert l’étonnante faculté des larves des papillons Galleria mellonella.

Aussi appelées « fausses teignes de la cire », ces larves sont redoutées par les Apiculteurs. En effet, dès leurs éclosions, les larves s’attaquent aux alvéoles et les dévorent, détruisant ainsi les ruches des abeilles. Par conséquent, lorsque Federica Bertocchini a découvert la présence de ces chenilles dans sa ruche, elle n’a pas hésité à les empêcher d’agir. Elle les a placées dans un sac en plastique, loin de la ruche.

Or, lorsqu’elle est revenue près du sac quelques temps après, elle s’est rendue compte que celles-ci avaient dévoré le sac en polyéthylène. Curieuse de cette découverte, elle s’est tournée vers l’Université de Cambridge, avec qui elle a réalisé une étude approfondie de l’insecte.

 

 

Les analyses ont confirmé les pressentiments de Federica Bertocchini, les chenilles de Galleria mellonella ont la faculté de biodégrader en un temps record le plastique polyéthylène. En effet, les résultats de leur test mené sur les larves, ont montré qu’en seulement 12h, une centaine de chenilles avaient fait disparaitre 92mg de plastique !

Ainsi, les larves de ce papillon pourraient être utilisées à des fins écologiques, notamment pour biodégrader les montagnes de déchets plastique qui s’entassent chaque jour et pourquoi pas, pour nettoyer nos océans des nombreux morceaux de plastique qui s’y trouvent.

Attention cependant, bien que la chenille de Galleria mellonella semble laisser entrevoir une solution écologique pour l’avenir, il reste de notre responsabilité de ne pas jeter nos déchets dans la nature !

 

Et vous ? Que pensez-vous de ces petites chenilles aux capacités étonnantes ?

A la semaine prochaine !

 

Source :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *